Loading...
Home 2017-09-16T18:53:55+00:00

Antracit

Beyond commercial & management.

Antracit est à votre disposition pour vous guider dans la mise en place de votre Management & stratégie commerciale. Nous proposons un coaching dans les domaines du développement commercial, du marketing commercial, de votre stratégie en management ou recrutement.

Antracit.

DEVELOPPEMENT.

Fort de l’expertise de ses collaborateurs, Antracit Bénéficie de plus de dix années d’expérience dans le domaine de la stratégie Managérial et/ou commercial. Fortement présente dans le domaine du pharmaceutique.
Management.
  • Etude de la stratégie de l’entreprise et de son positionnement

  • Adaptation des profils de Management

  • Identification des compétences nécessaires à l’entreprise et ses collaborateurs

  • Conduite du changement (savoir-faire & savoir-être dans l’entreprise)

  • Repositionnement et développement des compétences.

  • Coaching, Team spirit, etc…

Commercial.

Antracite vous accompagne dans votre développement commercial en vous proposant d’externaliser ce volet essentiel de la vie des entreprises en mettant à votre disposition des professionnels de l’action commerciale. Une amélioration de l’efficacité commerciale dans trois domaines : la vente, le marketing et la communication. Une approche de bon sens, des méthodes simples, directes, personnalisées et adaptées aux besoins. Un appui stratégique basé sur une ligne unique : La réflexion

  • Lancement d’un nouveau produit

  • Positionnement sur le marché

  • Croissance interne et externe

  • Formation des différents collaborateurs (Commerciaux et Managers)

  • Perte de clients/Recherche de clients

  • Marketing direct

Les 5 sens de l’efficacités.
  • Ecouter : les marchés (Marketing)

  • Sentir : les produits de demain (Marketing)

  • Toucher : à la réalité du terrain (Sales & Management)

  • Gouter : aux fruits du développement (stratégie du Management)

  • Voir : son image évoluer (Communication, Management, Marketing)

Clients

Référence Antracit

Interview

ENTRETIEN DE MR DUA.

Entretien avec Monsieur DUA, responsable « business development » de la société Fargan propriétaire de la majorité des pharmacies de gares à Bruxelles.

« Pour quelles raisons avez-vous épousé une carrière commerciale dans l’industrie pharmaceutique? »

Par hasard, au départ d’études commerciales. J’ai, dans un premier temps, travaillé pour Benson et Hedges, ensuite  pour Armani, puis je suis rentré dans le monde de l’industrie pharmaceutique chez Fargan. De fil en aiguille, je me suis retrouvé à m’occuper du « business development » et du recrutement. 

« Pourquoi avez-vous souhaité engager une assistante en pharmacie via la Mission locale? »

Premièrement, parce que notre société a régulièrement besoin d’assistantes en pharmacie. Et deuxièmement parce que je constate que de moins en moins de gens s’orientent vers cette formation et qu’il devient assez difficile de trouver des assistants de qualité. Je crois que la formation est assez légère dans le secondaire supérieur technique et pas mal de jeunes choisissent cette option sans grande conviction pour, dans bien des cas, travailler en définitive dans un autre secteur.

« Avez-vous déjà éprouvé des difficultés à vous adjoindre les services d’un(e) bon(ne) assistant(e) en pharmacie? »

Oui, je crois qu’il y a un problème de motivation dans ce secteur. Etant donné le fait qu’il y existe peu de bons candidats, les employeurs surenchérissent. Beaucoup d’assistants travaillent via des agences d’Interim et sont libres de choisir les périodes pendant lesquelles ils souhaitent travailler. Certains deviennent même indépendants et ce ne sont pas toujours ceux qui travaillent le mieux. Suite à ces constatations, je me suis orienté vers la Mission locale. Je préférais pouvoir choisir quelqu’un qui avait suivit une réorientation professionnelle et à qui il était possible d’offrir une deuxième chance. Je pense que, dans la logique des choses, quelqu’un qui a suivi ce type de formation professionnelle a hâte de travailler et va s’investir. 

« Quels savoir-faire étaient nécessaires pour ce poste? »

Outre les compétences scientifiques liées aux études, il faut pouvoir travailler en étant polyvalent et rigoureux car « La pharmacie de la gare du midi » est atypique. Il faut imaginer qu’elle reçoit entre 500 et 800 clients par jours! Les stock à gérer sont énormes. Au total, 14 personnes y travaillent, elles doivent donc jongler avec les horaires. La flexibilité constituait forcément un critère de sélection. Et enfin, une connaissance relativement bonne des langues était requise. Je sais que Loubna ne parle pas parfaitement le néerlandais mais elle a la volonté d’essayer et de faire de son mieux.

« Quels savoir-être étaient nécessaires pour ce poste? »

Etre motivé, dynamique, serviable et avoir une bonne résistance au stress. Et puis être très rigoureux.

« Peut-on dire que les qualités que vous décrivez sont spécifiquement féminines? »

Pas du tout! La fonction d’assistant en pharmacie intéresse très peu d’hommes mais elle n’a rien d’exclusivement féminin. On vient d’ailleurs d’accueillir deux stagiaires, Sanae et Julio, toujours via la Mission locale et la responsable s’est dite ravie d’enfin travailler avec un assistant. De plus, le travail de réassort et de réception des livraisons est assez physique, ce dont tout le monde n’a pas conscience.

« Comment aviez-vous entendu parler de cette formation d’assistant en pharmacie en 2010? »

Par hasard. J’ai fait une recherche sur internet et pris l’initiative de contacter la Mission locale. Maria, en charge du projet, m’a proposé d’aller voir les étudiants de dernière année, sur leur lieu de formation, à l’Institut Rogier Lambion. Je me suis arrangé pour pouvoir assister à un cours et déjà sélectionner quelques profils étant donné qu’on engage pas mal de monde. J’étais agréablement surpris, ce que j’ai pu voir correspondait à mes attentes.

« Quels bénéfices avez-vous retiré de votre collaboration avec la Mission locale de Schaerbeek et pourquoi poursuivre en ce sens? »

L’investissement de la Mission locale comme celui des professeurs est indéniable. Ensemble, ils assurent un  coaching de chaque élève tant sur le plan des études que sur le plan humain. Ce partenariat nous est profitable. Les stagiaires qui sont formés chez nous apprennent à connaître notre manière de travailler. Ils seront peut-être engagés d’ici quelques mois…

« Quels conseils éventuels pourriez-vous donner à des confrères qui envisagent de s’adjoindre les services d’un(e) assistant(e) en pharmacie? »

Je leur dirais que les profils des candidats passés par une orientation via la Mission locale sont bons, bien qu’ils ne possèdent pas le CESS. On sent plus de motivation chez eux par rapport à  un assistant « standart ». En règle générale ce sont des candidats qui ont déjà une certaine maturité. Ils ont parfois acquis de l’expérience dans d’autres domaines et, selon moi, toute expérience est bonne à prendre. De plus, s’ils ont connu des échecs ils savourent deux fois plus leur réussite. Dans ce cas, tout le monde y gagne. Loubna a, depuis son engagement, connu une évolution vitesse grand V. Elle n’est là que depuis 2 mois et c’est comme si elle faisait partie de l’équipe depuis 2 ans. 

GET IN TOUCH

Contact.

LET’S TALK.

N’hésitez pas à nous contacter, soit via le formulaire de contact direct, soit par téléphone au 0484/114.307